À propos

portrait

Après avoir longtemps traîné ma valise à roulettes entre la France, la Suisse, l’Italie et l’Allemagne, je me suis installée à Bienne, sur le côté croustillant du Röstigraben. Je dois mon entrée en traduction littéraire au Garçon sauvage, de Paolo Cognetti, paru aux éditions Zoé en 2016.

Ma traduction des Huit montagnes, du même auteur, a reçu le prix Médicis étranger 2017 et m’a valu le prix Terra Nova de la Fondation Schiller.