à propos

Fondation Jan Michalski © Tonatiuh Ambrosetti

Après avoir grandi en France et m’être formée en Suisse, en Italie et en Allemagne, j’ai longtemps fait des allers-retours entre ces pays avant de résoudre la quadrature du cercle et de m’établir à Bienne, où je consacre aujourd’hui l’essentiel de mon temps à la traduction littéraire.

Mes premiers pas dans le métier, je les dois au Garçon sauvage, de Paolo Cognetti, publié aux éditions Zoé en 2016. Le roman Les Huit montagnes, du même auteur et paru chez Stock l’année suivante, a reçu le prix Médicis étranger 2017 et m’a valu de recevoir le prix Terra Nova de traduction de la Fondation Schiller en 2018. Les deux ouvrages figuraient en outre dans les sélections 2017 et 2018 du prix Pierre-François Caillé de la traduction.

Je traduis aujourd’hui de l’italien et de l’anglais pour l’édition, la presse et le théâtre, ainsi que de l’allemand pour diverses institutions et revues.