La Félicité du loup dans la presse

« Paolo Cognetti, l’auteur des Huit Montagnes, offre un nouveau roman sur les cimes du Val d’Aoste, d’une profondeur bouleversante. » Guillaume Goubert, La Croix, 2 septembre 2021

« Dans son style singulier, sobre et d’une limpide poésie, l’auteur italien conte l’histoire d’un jeune homme, Fausto, semblable à celui [que Paolo Cognetti] fut. Un voyageur un peu perdu qui s’arrime à un village de montagne et pas seulement aux paysages spectaculaires, mais aussi aux humains qui le font vivre. Il va y croiser l’amitié, l’amour et trouvera sa place. Enfin. » Marie Chaudey, La Vie, août 2021

« Plus qu’un roman, ce livre est un long poème. » Louis-Henri de La Rochefoucauld, Lire, septembre 2021

« Si les Huit Montagnes (prix Médicis en 2017, traduit en quarante langues) explorait avec force les chemins de l’enfance, de la transmission et de l’hommage pudique au père défricheur et initiateur, la Félicité du loup emprunte un fil de crêtes tressé d’incertitudes et de solitude. Et s’épanouit dans une nature contemplée. » Arnaud Vaulerin, Libération, 4-5 septembre 2021

« La félicité du loup déborde ainsi d’humanité et de sagesse, aussi rempli de vie et d’émerveillements que d’interrogations sur le bonheur. Le talent de Cognetti est de trouver le juste mot pour chaque fleur, chaque pierre, chaque animal, chaque élément de décor, autant que pour traduire un état d’âme ou un sentiment. De l’artisanat qui tient sa beauté de sa simplicité. » Cédric Petit, Le Soir, 4-5 septembre 2021

« Dans son style limpide et sans lyrisme, Paolo Cognetti déclare une nouvelle fois sa flamme à ses montagnes familières et à tous ceux, bêtes et gens, autochtones ou de passage, qui les peuplent. Et dépeint en toute proximité leur vie quotidienne et leurs errances existentielles, les voies qu’ouvre chacun à la recherche de cette felicità, à la fois simple et philosophique. » Véronique Rossignol, Livres Hebdo, septembre 2021

« Paolo Cognetti compose ici un nouveau chant d’amour, splendide, pour la montagne et les êtres qui la peuplent. » Ariane Singer, Le Monde des livres, 10 septembre 2021

« Les lecteurs du Garçon sauvage et des Huit montagnes retrouveront avec bonheur un paysage familier, grandiose et austère, au pied du mont Rose. Celles et ceux qui entreront par ce nouveau roman dans l’œuvre de Paolo Cognetti n’auront pas moins de plaisir. » Marco Dogliotti, Le Temps, 25 septembre 2021