Plusieurs annonces pour ce début de printemps :

Après Le Garçon sauvage, paru chez 10-18, Les huit montagnes et Sans jamais atteindre le sommet, parus chez Le Livre de poche, c’est au tour des Carnets de New York de Paolo Cognetti de sortir en poche ! L’ouvrage sera disponible en librairie autour de la mi-avril et peut d’ores et déjà être précommandé ici

Le 10 de ce même mois, je serai dans les Grisons aux côtés de Yari Bernasconi à l’occasion du Laboratorio italiano traduce la poesia co-organisé par le Collège des traducteurs Looren, la fondation Pro Grigioni Italiano et la fondation Garbald.

Nous reviendrons sur les textes qui nous ont réunis, à commencer par une première plaquette qu’il avait présentée en janvier 2015 aux Rencontres de Bienne et qui me l’avait fait connaître, puis le recueil Nuovi giorni di polvere / Nouveaux jours de poussière, que j’ai eu l’honneur de traduire pour les éditions d’en bas, sans oublier La casa vuota (Marcos y Marcos, 2021), dont je n’ai traduit encore qu’une poignée de poèmes et qui lui a valu un Prix suisse de littérature 2022. Toutes les informations sur cet événement sont à retrouver sur le site de la fondation Pro Grigioni italiano.