avis de travaux (2)

Bientôt, les récits new-yorkais de Paolo Cognetti seront à lire en français : New York è una finestra senza tende (Laterza 2010) et Tutte le mie preghiere guardano verso ovest (Edt 2014) seront en effet fondus en un seul et même ouvrage que vous pourrez découvrir, sauf vent contraire, en octobre 2020 dans la collection La Cosmopolite, chez Stock.

Le plus beau reste encore à faire : traduire et, surtout, m’imprégner de ses maîtres d’écriture « de la ville » – Walt Whitman, Allen Ginsberg, Truman Capote, Herman Melville, Grace Paley, J.D. Salinger, Jack Kerouac, Gregory Corso, Rick Moody, Paul Auster, Colson Whitehead, Teju Cole et bien d’autres – à la lecture desquels Paolo Cognetti part en reconnaissance sur les territoires dont ils ont pavé son imaginaire…

Les travaux s’étaleront jusqu’au printemps et pourront compter sur le soutien de Pro Helvetia et du Collège international des traducteurs littéraires, grâce auxquels je bénéficie actuellement d’un mois de résidence de traduction à Arles.